PLANES OF FAME : UNE VRAIE GOURMANDISE

Le meeting de Chino, « Plane of Fame » est un must , un meeting 5 étoiles sur le guide du spotter.

Au menu : plateau aérien de fou, démonstration de haut vol, et moment aéronautique inoubliable.

Dès l’entrée, on voit que l’organisation du Plane of Fame est réglé aux petits oignons et qu’ils mettent les petits plats dans les grands pour que le public profite du spectacle.

Que ce soit en empruntant la navette ou en rejoignant la plateforme à pied, on profite de la balade en longeant le Yanks Air Museum avec quelques avions visibles, puis une réserve de pièces aéronautique à vendre, pour arriver sur un village de hangar à proximité du Plane of Fame Museum. Tout nous met en appétit, avant le meeting de l’après midi. Il ne faut pas s’éparpiller , c’est l’opulence , un régime strict devra être suivi pour garder la ligne de conduite .

Pour le premier matin, au petit déjeuner, c’est la visite en accéléré du plane of Fame Museum ( cela fera l’objet d’un article séparé tellement ce musée est riche et difficile à résumer ici ). Ensuite découverte de la première partie du plateau aérien avec une balade au milieu des DC3, B25, B26, Privateer ou C17.

La seconde partie du plateau fera l’objet de notre attention le lendemain matin . Pas moins d’une quarantaine de Warbirds sont alignés d’un côté alors qu’au milieu du public se retrouve une collection de biplans ou autre avions anciens.

L’après midi , c’est place aux plats de résistance : les vols de tous ces magnifiques avions autour de nous . Il y a trois pistes sur l’aéroport de Chino et les avions décollent et atterrissent dans tous les sens. La mayonnaise prend parfaitement et tous les ingrédients sont là pour un merveilleux moment.

Tels de petites friandises, des shows aériens variés sont « distribués » entre les vols d’avions historiques. Ils mettent les bouchées doubles pour nous satisfaire encore plus ! Ainsi un Cadet Interstate virevolte avec des fumigènes avant de se poser sur un pick-up équipé d’une plateforme. Sean D Tucker montre son savoir faire avec son biplan Team Oracle; vol dos, sur la tranche ou passage de l’avion sous une corde à 10m du sol, on en redemande. La F16 Viper Demo Team fera briller à différents moments de ce week end le F16 . 2 Yak feront une séance de voltige.

Cerise sur le gateau, des vols en formations feront vibrer le ciel de Chino et le coeur des spectateurs. Moment de commémoration, avec le passage d’avions pendant l’hymne américain, le patriotisme à l’état pur, on se sent américain à ce moment là; le respect est de rigueur et s’impose de lui même.

Vous pouvez aussi vous balader dans l’arrière cuisine, au milieu des stands et autres avions exposés, mais ce n’est pas de la tarte de tout voir , il y en a partout.

La plupart des warbirds décolleront à suivre et seront montrés au public par des passages inclinés en tournant autour de la plateforme . Le but étant de mettre l’avion en valeur , on voit ainsi la crème de l’aviation historique .

Quelques guerriers volants feront l’objet d’une démo particulière ; contrairement aux autres warbirds qui tournaient en rond au plus près des spectateurs , le F7F et le Sea fury utiliseront le ciel égoïstement, à chacun leur tour pour montrer la qualité de l’avion et l’adresse du pilote.

Vous aurez compris qu’il est difficile de lister toute la carte des desserts et j’espère vous avoir mis l’eau à la bouche. Maintenant, le seul moyen de découvrir tout cela est d’aller consommer sur place.

Les petits infos pour aider à la digestion :

Los Angeles est une ville énorme et s’orienter n’est pas si simple, je conseille donc de trouver un hôtel proche de l’aéroport de Chino pour un gain de temps et profiter au maximum sur place. Tout autour de la municipalité de Chino, dans le comté de San Bernardino, il y a beaucoup d’hôtel avec des tarifs pour toutes les bourses; si possible rapprochez-vous d’ Euclid Avenue qui vous mènera directement à l’Aéroport de Chino ( accès au parking par Merill avenue ).

Si vous le pouvez, faites le meeting sur deux jours, sinon vous vous mangerez les doigts de n’être resté qu’ une seule journée. Le programme varie un peu entre les deux jours, et certains avions ne volent qu’une seule journée. Un vrai gourmand prendra entrée, plat et dessert ; visite des musées, balades sur la zone autour du meeting et bien évidemment le meeting Plane of Fame et ça ne se fait pas en un jour! A y retourner, c’est trois jours que je passerais là bas.

Au niveau emplacement, comme pour beaucoup de meeting, visez le coin presse, ils ont souvent le meilleur angle. Ici c’est le cas, puisque les avions changent d’axe à cet endroits , et on ne fait pas la fine bouche à les voir s’incliner encore plus. Il y a beaucoup de passage à plats et de passage bas , avec parfois des inclinaisons fortes, ne vous laissez pas surprendre . Question couverts , il vous faudra un grand angle pour la balade au milieu des avions et une focale 300-400mm pour les avions en vol, et n’oubliez pas la serviette pour essuyer la petite goutte de salive d’après meeting .

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*