TIGER MEET 2024 – EXERCICE ICONIQUE

Le Tiger Meet, un exercice de l’OTAN établi dans les années 60, rassemble les unités de l’alliance arborant l’emblème du tigre. Cet exercice vise non seulement à renforcer la coopération malgré les barrières linguistiques et culturelles mais aussi à maîtriser l’interopérabilité entre divers équipements.

Sous la devise « HARD TO BE HUMBLE », le Tiger Meet dépasse les frontières des forces aériennes, accueillant des marins allemands avec leurs hélicoptères, l’armée de terre française également équipée d’hélicoptères, ainsi que la marine française et ses Rafales. Presque tous les pays européens participent, mettant de côté leurs différends pour se préparer à collaborer face à d’éventuels conflits majeurs, même des nations comme la Grèce et la Turquie collaborent main dans la main.

Chaque année, le lieu des exercices varie. Pour l’édition actuelle, la base allemande de Schleswig Jagel, à proximité d’Hambourg et abritant des Tornados, a été choisie. Des rumeurs laissent entendre que l’année prochaine pourrait voir le Tiger Meet se tenir au Portugal.

Lors de la journée Spotter, de nombreux aéronefs, dont certains arborant des décorations spéciales pour l’événement, ont été observés. Une tradition bien ancrée au Tiger Meet. Les hélicoptères ont, quant à eux, offert une démonstration spectaculaire.

L’esprit Tiger Meet c’est aussi ça !

C’est en effet une opportunité unique d’admirer du matériel rarement exposé au grand public, comme le NH90 de l’Aviation légère de l’Armée de terre. Celui-ci est équipé d’une impressionnante mitrailleuse en sabord.

Les avions de chasse étaient bien sûr abondamment représentés lors de l’événement. L’Armée de l’Air et de l’Espace a fièrement présenté leurs Rafales C à cette occasion.

Ainsi que des Rafales M de notre Marine Nationale.

Les Allemands n’étaient pas en reste avec plusieurs avions décorés.

Les Turcs étaient également bien représentés avec leurs F-16 dont plusieurs étaient décorés.

Les Italiens étaient là également avec leurs Typhoon.

Les Grecs, les Suisses et les Tchèques complètent les pays participants.

Les Polonais sont devenus également des habitués de ce rendez-vous.

Un Learjet allemand encadrait le dispositif.

Durant cette journée, nous avons également eu des visiteurs originaux comme l’US Navy. Celle-ci, qui est présente actuellement en Mer du Nord a envoyé deux Knighthawk.

Malgré sa non-participation cette année, les Pays-Bas ont envoyés un F-35 de son escadron Tigre.

Voir l’exercice se dérouler sur une base de Tornado nous a permis aussi de revoir celui qui avait été spécialement peint pour l’exercice Airdefender 2023.

Pour terminer, nous tenons à remercier tout le personnel de la base aérienne de Schleswig Jagel pour son professionnalisme, sa gentillesse et son dévouement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*